Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Grands dossiers > L’économie dans le 11e
 

L’économie dans le 11e

Pour la diversité commerciale et artisanale

La vitalité commerciale et artisanale est constitutive de l'identité du 11e arrondissement.
Sur ce territoire qui n'a cessé d'évoluer au fil du temps, l'esprit d'entreprise fait germer des initiatives innovantes.

Cité de l'ameublement, passage de la fonderie, rue des taillandiers… mais aussi rue Oberkampf, rue Bréguet…le 11e est indissociablement lié à une histoire industrieuse où se mêlent inventeurs, artisans et commerçants. La diversité commerciale et artisanale doit s'inscrire équitablement sur tout le territoire.

Revitalisation commerciale et renouvellement urbain
Depuis 2004, une ambition parisienne vise à réintroduire des activités économiques de proximité dans les quartiers de Paris qui souffrent de mono-activité ou de désaffection commerciale. Cette mission a été confiée à la Société d'économie mixte d'aménagement de l'Est de Paris (Semaest). Deux quartiers du 11e sont concernés : le quartier Sedaine Popincourt et le quartier Fontaine au roi. A ce jour, 150 locaux commerciaux sont pérennisés dans des activités commerciales et économiques de proximité. Afin de répondre au mieux aux besoins des habitants et d'envisager les actions à entreprendre, la Semaest réunit régulièrement un groupe de travail local avec la Mairie du 11e, les habitants et les commerçants. La présence d'une veille commerciale sur le terrain permet de repérer les commerces en vente ou les activités qui semblent fragiles. La Semaest en rachète les murs par acte de préemption ou convient de protocoles garantissant le maintien d'activités de proximité. Grâce à ce travail minutieux de revitalisation commerciale, la Semaest participe au renouvellement urbain. Deux grands projets en sont une autre illustration. Dans le cadre du réaménagement de l'îlot Bréguet, elle aura la charge d'affecter 1 800 m² en pied d'immeubles à une offre commerciale de proximité. Cette opération permettra ainsi d'enrayer l'expansion de la mono-activité textile. D'autre part, elle a été missionnée pour rénover puis gérer la Cour de l'Industrie, au 37 bis, rue de Montreuil afin de soutenir un terreau d'activités artisanales propres à l'histoire de l'arrondissement.

Epauler les porteurs de projet
Les habitants et les commerçants peuvent faire appel à des structures spécialisées dans l'accompagnement et le financement de projets comme la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, les boutiques de gestion, les coopératives d'activités et d'emplois. Un travail étroit est également mené avec les structures comme les Ateliers de Paris ou Paris Initiatives Entreprises. Des dispositifs parisiens comme Paris Capitale de la Création ou bien Paris Illumine Paris sont là pour y contribuer à la valorisation des activités économiques.

Innover dans le respect de l'identité du territoire
Ces fertilisations croisées participent de l'aide au développement économique au quotidien et permettent la naissance de projets structurants pour le 11e. Ainsi, en est-il de l'incubateur Paris Pionnières qui s'est installé rue du Chemin Vert. Le Pôle Fontaine Ô livres, lancé en 2006, anime quant à lui un réseau d'une trentaine d'éditeurs, libraires, diffuseurs afin de mutualiser des besoins et de contribuer à la valorisation des métiers du livre. Le pôle dispose aussi d'un volet « pépinière d'entreprises » qui peut accueillir jusqu'à cinq porteurs de projet. Sur un territoire qui a longtemps vécu au rythme des presses de ses nombreuses imprimeries, ce projet illustre parfaitement comment une identité bien comprise peut être source d'innovation. C'est d'ailleurs dans ce même mouvement qu'un projet de pépinière d'entreprises d'éco développement est en préparation dans le 11e.