Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Grands dossiers > Environnement et espaces verts dans le 11e
 

Environnement et espaces verts

Un cadre de vie plus verdoyant

Lieux de détente, de découverte et de partage, les espaces verts dans le 11e arrondissement, qui se caractérise par sa densité urbaine, sont aussi des havres de respiration primordiaux pour la qualité de vie des habitants qu'il s'agit de préserver et d'améliorer constamment.

null Introduire plus de vert en ville
Il en est ainsi dans le cadre de plusieurs opérations urbaines. Pour l'Espace Truillot, une parcelle libérée de toute construction au coeur du 11e, entre les boulevards Voltaire et Richard Lenoir, va devenir une coulée verte de 5 600 m². Quant à l'Ilot Bréguet, l'aménagement d'ensemble prévoit un jardin traversant de 1 230 m². Plus modeste, l'ancien square Mercoeur, désormais square Jean Allemane compte 1 150 m² qui sont de nouveau accessibles aux familles du quartier dans un secteur très dense de l'arrondissement.

Poursuivant le même objectif, la végétalisation ponctuelle de l'espace public constitue un autre levier sur lequel agir pour reverdir les rues et places du 11e. Ce fut le cas à l'occasion du réaménagement du carrefour Oberkampf-Ménilmontant dont le terre plein a été embelli par des parterres végétaux. De même, un mail végétalisé a été conçu dans le prolongement de la construction du 1, allée verte. Autre exemple, l'opération des 50-56 rue de Charonne où un parking en retrait de façade a été transformé en une promenade plantée, requalifiant ainsi l'espace au profit des piétons.

Les installations de jardinières ou bien de murs végétaux sont aussi étudiées dès que le contexte le permet. D'un entretien plus délicat, ils permettent de favoriser les « trames vertes », facteurs de biodiversité. Des jardinières ont par exemple été installées passage Thierré, assorties d'un système de câbles et de haubans accueillant une végétation grimpante le long des grilles du terrain d'éducation physique.

Accueillir tous les publics
Réoxygénant la ville, les jardins et espaces verts de l'arrondissement offrent à chacun la possibilité d'y trouver matière à se ressourcer ou à s'égayer. Pour permettre à tous les publics de cohabiter de manière harmonieuse et prendre en compte l'évolution des comportements des usagers, le règlement intérieur des parcs et jardins a récemment été repensé. Les horaires d'ouverture et de fermeture ont été simplifiés et les pelouses autorisées du 15 avril au 15 octobre. Les piques niques y sont désormais admis et pendant les périodes de neige, les squares sont ouverts pour permettre aux plus jeunes de réaliser leurs premiers bonhommes et aux promeneurs, épris de poésie, de goûter à la candeur de ces paysages immaculés. Quand arrivent les beaux jours, les jardins vivent alors à des rythmes plus intenses. Dans le 11e, les événements culturels, associatifs, festifs sont chaque année plus nombreux. En 2010, 72 manifestations s'y sont tenues. Parmi les plus célèbres, on peut citer la Fête des jardins, le Génie des Jardins, proposant des installations d'artistes plastiques contemporains, le Festival La Chaise et l'Ecran avec ses séances de cinéma en plein air, les Estivales musicales ou bien Paris en toutes lettres, qui se sont choisi pour écrin les kiosques et pelouses des jardins du 11e.

Une démarche qualitative d'accueil et de préservation de l'environnement
Un effort notable a été accompli en matière de gestion écologique et durable. Car si les jardins remplissent une mission sociale, ils ont également pour objectif de constituer des lieux de préservation et de sensibilisation de tous au respect de l'environnement. Plusieurs axes sont à ce titre suivis. Le premier consiste à favoriser le développement de la biodiversité. Alors que les traitements phytosanitaires des plantes sont désormais exclus, les tailles d'arbres et les désherbages auparavant systématiques, se font plus mesurés. Un des meilleurs exemples des résultats obtenus est la réapparition, notamment au square Maurice Gardette, d'espèces animales comme des insectes, des papillons ou bien des oiseaux qui avaient déserté Paris. Les mares écologiques, comme celle du square de la Folie Titon, concourent aussi grandement à la biodiversité. La gestion raisonnée de l'eau et le réemploi sous forme de compost ou de broyat des déchets verts sur site contribuent de plus à cette démarche écologique.