Ouvrir la recherche
Actualité

Action de dératisation place Léon Blum

Mise à jour le 29/06/2021
Suite à la prolifération des rongeurs aux environs de la place Léon blum en début d'année, la Mairie du 11e a lancé le 29 mars une grande opération de dératisation. Celle-ci est désormais terminée.
Depuis le début de l'année, la municipalité avait pu constater une nouvelle prolifération de rongeurs place Léon Blum. Afin d'endiguer cette prolifération, la Mairie du 11e et les services de la Ville de Paris ont été mobilisées durant plusieurs mois en mettant en œuvre plusieurs stratégies de lutte contre les rongeurs sur l'espace public.
Comme vous avez pu le constater, un barriérage a été mis en place, durant deux mois, sur la place Léon Blum afin de limiter drastiquement le nombre de déchets susceptibles d'attirer les rongeurs. En complément de ce barriérage, la Direction de la Propreté et de l'Eau ainsi que la Direction des Espaces Verts et de l'Environnement ont installé des appâts dans les jardinières et détruit les terriers.
Ces actions coordonnées de dératisation ont permis de réduire de façon significative la présence de rats sur la place.
Néanmoins, la coopération et la vigilance de chacun sont essentielles pour éviter une recrudescence du phénomène : l'espace public doit être laissé propre pour éviter que les rongeurs se nourrissent des déchets abandonnés. Ainsi, les agents de la Ville seront présents très régulièrement sur place pour sensibiliser et sanctionner si besoin.

Les actions mis en place

- Le Département Faune et Action de Salubrité de la Ville de Paris (DFAS), chargé de coordonner la lutte contre les rongeurs à Paris, intervient régulièrement pour renouveler les appâts mis en place dans les jardinières. Cependant le DFAS constate une faible consommation des appâts, en raison des dépôts importants et répétés de nourriture et de déchets dans les jardinières.
- Les jardinières sont nettoyées quotidiennement par les agents de la Direction de la Propreté et de l’Eau (DPE), ainsi que deux fois par semaine de façon approfondie par les agents de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement (DEVE). Ces derniers taillent par ailleurs régulièrement les végétaux des jardinières pour faciliter la visibilité des terriers et ainsi l’intervention du DFAS.
- Tous les signalements de situation de nourrissage, de pigeons et d’oiseaux, reçus par les élus et les services municipaux sont également pris en compte par les agents de la Direction de la Protection, de la Sécurité et de la Prévention de la Ville de Paris (DPSP), habilités à verbaliser les incivilités, le dépôt de nourriture dans l’espace public favorisant la prolifération des rats. Ces agents sont également mobilisés contre les jets de détritus et les dépôts sauvages sur la place.
- Les corbeilles de la place ont été remplacées en 2020 et 2021 par un nouveau modèle, appelé « Cybel », qui permet de limiter l’accès des rats aux déchets présents dans celles-ci. Des poubelles dites « compactantes » ont également été installées pour renforcer le nombre de réceptacles de propreté sur la place.

Une nouvelle opération de dératisation

Malgré des actions coordonnées de dératisation, les services de la Ville ne constataient pas une nette amélioration de la situation. Le renouvellement des souillures et les dépôts de déchets sont tels que les rongeurs disposaient d’une source de nourriture importante, ce qui explique la moindre efficacité des raticides et la prolifération des rats sur la place.
Au vu du constat et dans un souci de diminuer l’infestation actuelle, la Mairie du 11e a souhaité qu’une opération « coup de poing » soit menée dans les meilleurs délais. Cette action a consisté à l’emploi renforcé de produits raticides efficaces contre les rongeurs, renouvelés chaque semaine, et un barriérage des jardinières pour empêcher tout apport de nourriture.

La coopération de toutes et tous

Les actions de dératisation nécessitent néanmoins la coopération et la vigilance de chacun pour être efficaces : comme partout, l’espace public doit être laissé propre pour éviter que les rongeurs se nourrissent des déchets abandonnés ou donnés aux oiseaux. Cette opération a donc été accompagnée d’une campagne de sensibilisation et d’un renforcement de la verbalisation des jets de détritus et des activités de nourrissage des pigeons.
De même, la municipalité compte sur le civisme de chacun pour avoir des effets durables et éviter l’installation de nouveaux rongeurs.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations