Ouvrir la recherche
Actualité

Collecte des déchets alimentaires à Belleville

Mise à jour le 08/09/2020
La Ville de Paris expérimente depuis 2017 la collecte des déchets alimentaires. Une opération qui s’inscrit dans la loi sur la transition énergétique qui prévoit que toutes les villes françaises proposent un système de collecte des déchets alimentaires à la source d'ici 2025.

Pourquoi collecter les déchets alimentaires ?

Nos déchets alimentaires (restes de repas, épluchures, etc.) représentent presque un tiers de nos ordures ménagères que l’on jette dans la poubelle verte, celle des déchets non triés. À l'heure actuelle, cela signifie qu'ils sont incinérés, comme presque 80% des déchets produits par les Parisiens.
Avec cette expérimentation et cette nouvelle collecte le but est de réduire le volume des déchets à incinérer ou à enfouir en les valorisant. Ils seront utilisés pour faire du terreau destiné aux agriculteurs franciliens ou transformés en biogaz pour faire rouler les bus et les camions-bennes de la Ville de Paris.

L'expérimentation dans le 11e

Cette expérimentation va durer un mois et a commencé ce mardi 7 septembre.

Concrètement comment ça se passe ?

Tout le monde peut venir apporter ses déchets organiques au marché de Belleville afin qu’ils soient collectés. Directement au marché il est désormais possible de récupérer des seaux et des sacs pour stocker et transporter les déchets alimentaires.
Voilà comment agir simplement et efficacement pour l'environnement !

Quels déchets alimentaires trier ?

Vous pouvez apporter tous vos déchets alimentaires, c'est à dire, des épluchures de légumes, de fruits, des coquilles d’œuf, des découpes de viande et de poisson… Mais également des sachets de thé, des filtres à café et des serviettes de table en papier. Vous pouvez aussi trier vos restes de repas (légumes, fruits, salades, avec ou sans sauce, pommes de terre, pâtes, riz, viande, charcuterie, poisson, coquillages, crustacés, fromage, pain, pâtisserie etc…).
Vous pouvez également trier vos produits alimentaires périmés mais sans leurs emballages.


Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l'article très détaillé de la Ville de Paris.