Ouvrir la recherche
Service

Le code de la rue

Mise à jour le 04/12/2017
Que vous soyez piéton, cycliste, motocycliste ou automobiliste, découvrez ici les règles à connaître et à respecter pour mieux vivre ensemble dans l’espace public.

Savoir vivre ensemble l'espace public

La Mairie du 11e a souhaité s’engager dans une démarche pédagogique d’information et de sensibilisation des différents usagers de l’espace public, visant à améliorer la connaissance et le respect des règles, et à développer le respect mutuel entre les différents usagers et ainsi arriver à un meilleur partage de l’espace public.
Cette démarche est issue du constat suivant :
  • Les modes de déplacements individuels évoluent et se multiplient : rollers, patinettes, vélos, deux-roues motorisées, gyropodes, etc. ;
  • Les espaces publics évoluent aussi avec les usages : aire piétonne, zone de rencontre, zone 30, etc. ;
  • Face à ces évolutions, un déficit d’information et de connaissance des règles par les usagers, qui engendre des conflits d’usage, un sentiment d’inconfort ou d’insécurité, et des incivilités.
Cette démarche a été engagé en collaboration étroites avec les instances de démocratie locale (Conseil des enfants, Conseil des seniors, conseils de quartier), le commissariat et la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Ville de Paris.
Ces échanges ont permis d’élaborer plusieurs supports de communication. Ils sont à votre disposition si vous souhaitez mener des actions de sensibilisation auprès de vos proches, de vos voisins ou dans votre quartier.

Les zones 30

La Ville de Paris s’est engagée à généraliser les zones de circulation limitées à 30km/h d’ici 2020. Cet engagement, intégré au Plan Vélo, répond à plusieurs objectifs, tels que favoriser les mobilités douces, améliorer la sécurité des riverains, diminuer les nuisances automobiles, et limiter les émissions de gaz polluants.
Depuis fin 2016, la totalité de l'arrondissement est en « zone 30 », à l’exception de quelques grands axes.

Une « zone 30 », c’est quoi exactement ?

C’est une zone qui est définie par le code de la route : affectée à la circulation de tous les usagers, la vitesse des véhicules y est limitée à 30 km/h. La chaussée est à double-sens pour les cyclistes. Les entrées et sorties de zone sont signalées verticalement par des panneaux et horizontalement par une inscription sur la chaussée.

Limiter la vitesse à 30 km/h, ça sert à quoi ?

À sauver des vies d’abord, en cas d’accident. À 30 km/h, les chances de survie d’un piéton lors d’un choc avec une voiture sont de 90%, contre seulement 50% à 50 km/h et 0% à 70 km/h. Il s’agit aussi d’apaiser les rues de l’arrondissement, de réduire la pollution atmosphérique et sonore liée à la circulation motorisée.

Comment être sûr que cette limite soit respectée ?

La généralisation des zones 30 dans le 11e et bientôt dans tout Paris va progressivement imposer le 30 km/h comme la norme. Il faut bien sûr accompagner ce changement en communiquant auprès des usagers : c’est l’objectif de la démarche du code de la rue, initiée dans l’arrondissement. Il faut aussi agir en matière de contrôle et de verbalisation, actions qui relèvent de la Préfecture de Police.

Pourquoi autoriser les vélos à circuler à contre-sens ?

Les double-sens cyclables permettent des itinéraires optimisés, ce qui est important quand l'on se déplace à vélo. Contrairement aux idées reçues, c’est un dispositif qui améliore la sécurité des piétons, car cela oblige les voitures et les camions à ralentir, et dissuade les cyclistes d’emprunter les trottoirs.

Qu’est ce que cela change pour les piétons ?

Une rue en zone 30, c’est d’abord une rue plus sûre et plus apaisée, pour tous les usagers, en particulier les plus fragiles d’entre eux. Mais comme ce sont aussi des cyclistes qui circulent dans les deux sens, un mot d’ordre pour tous les piétons : avant de traverser, je regarde à droite et à gauche !

Les zones de rencontre

Dans ces zones affectées à la circulation de tous les usagers, la vitesse des véhicules est limitée à 20 km/h. Piétons, cyclistes et conducteurs peuvent alors circuler dans ces zones partagées, où les piétons restent prioritaires.
Par ailleurs, toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, et le stationnement y est autorisé uniquement lorsque les emplacements sont signalisés.
Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation (panneau et marquage au sol).

Les règles de circulation

Quand je suis piéton :

  • Je circule sur les trottoirs et les passages piétons ;
  • Je peux circuler partout dans les aires piétonnes et les zones de rencontre ;
  • Je suis prioritaire : tous les véhicules doivent s’arrêter ou ralentir pour me laisser passer ;
  • J’évalue la visibilité, la distance, la vitesse des véhicules avant de traverser ;
  • Je regarde à gauche, à droite et une dernière fois à gauche : en zone 30, les vélos peuvent arriver dans le sens inverse des voitures en raison des double-sens cyclables ;
  • Je ne traverse pas quand le feu est rouge pour les piétons.

Quand je suis cycliste :

  • Je fais attention aux ouvertures de portières et aux angles morts des voitures, des camions et des bus ;
  • Je suis visible (gilet fluo, lumière) et je préviens avec ma sonnette si nécessaire ;
  • Au feu rouge, je m’arrête sur le sas vélo quand il y en a un ;
  • Lorsque je roule en zone 30 dans le sens inverse de la circulation motorisée, je fais attention aux piétons qui risquent de traverser sans me voir.

Quand je suis motocycliste

  • Je circule uniquement sur la chaussée ;
  • Je double les cyclistes par la gauche, à 1 mètre minimum ;
  • Je ne m’arrête jamais sur un sas vélo ;
  • Je m’arrête ou je ralentis quand un piéton traverse ;
  • Je respecte la tranquillité des riverains.

Quand je suis automobiliste

  • Je double les cyclistes par la gauche, à 1 mètre minimum ;
  • Je ne m’arrête jamais sur un sas vélo ;
  • Je fais attention aux angles morts, en particulier avant de tourner ou de changer de file ;
  • Je fais attention aux cyclistes en sens contraire en zone 30 ;
  • Je conduis en souplesse pour moins consommer et moins polluer ;
  • Je respecte la tranquillité des riverains.

Sans oublier les règles suivantes quand je suis cycliste, motocycliste ou automobiliste :

  • Je m’arrête ou je ralentis pour laisser passer les piétons, car ils sont toujours prioritaires ;
  • Je tiens ma droite, et je respecte la priorité à droite ;
  • Je double les autres véhicules par la gauche ;
  • Je signale avant de tourner ou de changer de file ;
  • Je maintiens une distance de sécurité avec les autres véhicules ;
  • Je respecte les limitations de vitesse ;
  • Je ne téléphone pas au volant, je n’utilise pas d’écouteurs, et je ne roule pas sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants ;
  • Je stationne uniquement sur les emplacements autorisés.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations