Ville de Paris

Actualité

Profitez de la rentrée culturelle 2022

Mise à jour le 03/10/2022
Une riche programmation culturelle vous attend pour la rentrée. Venez découvrir ou redécouvrir le 11e à travers de nombreuses conférences et balades. Célébrez également la musique et le théâtre avec de nombreux rendez-vous prévus à la Mairie du 11e !

Votre agenda culture

Mercredi 5 octobre à 12h30
Midi du conservatoire
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mercredi 5 octobre à 19h
Conférence "Léon et Lise Blum, la musique française "
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mardi 11 octobre à 19h
Conférence " De la campagne à la ville : un survol de l'histoire du 11e arrondissement "
Mairie du 11e - Salle des mariages

Jeudi 13 octobre à 19h

Conférence " Léon Blum, le juriste "
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mardi 18 octobre à 19h
Théâtre " L'Humour est enfant de poème (les bons contes font les bons amis) "
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mercredi 19 octobre à 19h
Conférence " Hittorff : La place de son œuvre dessinée dans les collections parisiennes "
Cirque d'Hiver - 110, rue Amelot

Samedi 22 octobre à 14h30
Balade au cœur du 11e arrondissement

Lundi 24 octobre à 19h
Conférence " Reprendre la Bastille au 19e siècle "
Mairie du 11e - Salle des mariages

Mercredi 2 novembre à 19h
Conférence " Léon Blum et le Front populaire "
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mercredi 9 novembre à 19h
Conférence musicale " Lully et Molière : le Bourgeois gentilhomme "
Mairie du 11e - Salle des mariages

Jeudi 17 novembre à 19h

Conférence musicale " Autour de Gabriel Fauré : mélodies au salon, les amours des poètes ! "
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Samedi 19 novembre à 14h
Balade en suivant le mur des Fermiers généraux, de Nation à Belleville

Mercredi 23 novembre à 19h

Conférence Hittorff et le "charme des couleurs"
Mairie du 11e - Salle des mariages

Mercredi 30 novembre à 19h
Conférence Léon et Jeanne Blum : la musique allemande (conférence musicale)
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mardi 6 décembre à 19h
Conférence Léon Blum, les années de guerre, sa fin de vie et sa postérité
Mairie du 11e - Salle des mariages

Mercredi 7 décembre à 12h30
Midi du conservatoire
Mairie du 11e - Salle des mariages

Mercredi 7 décembre à 19h
Conférence musicale " 200e anniversaire de la naissance de César Franck "
Mairie du 11e - Salle des mariages

Exposition sous terre et sur terre

Crédit photo : Printemps Ukrainien
Œuvres d’arts créées pendant la guerre par Aza Nizi Maza, studio d’artistes à partir de 8 ans, Kharkiv (Ukraine)
Entrée libre
Aza Nizi Maza est un studio-laboratoire artistique d'auteur pour les enfants de 4 à 15 ans, fondé par l'artiste Mykola Kolomiiets en 2012. Depuis dix ans, Aza Nizi Maza a œuvré dans de multiples domaines : atelier d'art en peinture, dessin et sculpture, espace inclusif pour les artistes trisomiques, centre de conférences d'art, création de livres d'art et organisation d'exposition. Pendant les ateliers, les enfants apprenaient des approches et des techniques artistiques et se familiarisaient avec le contexte artistique moderne. Le but était de développer l'imagination des élèves en les engageant à trouver leur propre style.
Depuis le début de l'invasion russe à grande échelle en Ukraine, à cause des bombardements permanents de Kharkiv par les troupes russes, le métro est devenu un refuge pour les habitants de la ville. Ainsi, fin mars, le chef du studio Mykola Kolomiiets a commencé à animer des ateliers pour les enfants dans l'une des stations de métro, certains en permanence, d'autres seulement la nuit. Les enseignants ont rassemblé un petit groupe parmi eux et ont commencé des cours pour les aider à surmonter leur angoisse grâce à la création.
Quand ? Du 4 octobre au 4 novembre 2022
Lundi - mercredi : 8h30-17h
Jeudi : 8h30 - 19h30
Vendredi : 8h30 - 17h
Samedi : 9h - 12h30
Où ? Mairie du 11e - Galerie de la salle des fêtes

Nuit Blanche a 20 ans !

Danse

Trois nuits dans l'œil

Crédit photo : Juliette Bensimon
Par le collectif Altair
Symbiose artistique entre peinture, lumière, création sonore et danse, Trois Nuits dans l’œil est un voyage sensoriel. Rituel évolutif, ode fiévreuse, expérience multiple, la volonté première est de penser cette fusion des pratiques comme un ballet inédit, une recherche poreuse. La chorégraphie se crée ainsi entre l’impalpable et les corps, entre la lumière et la résonance.
Quand ? Samedi 1er octobre de 19h à 23h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

Waveparty

La waveparty est une danse collective, énergisante, proche de la transe et pensée par Emmanuelle Vo-Dinh, directrice de Pavillon-s. C’est aussi un moment de lâcher prise où la simplicité de la partition chorégraphique vous permettra de vivre pleinement les sensations du corps et la répétition du mouvement, de goûter à l’euphorie d’une transe. Pendant cinquante minutes ininterrompues, vous traverserez différents états de corps (et d’esprit !) au cœur d’un voyage musical et chorégraphique composé de dix énergies différentes.
Quand ? Samedi 1er octobre de 22h à 23h
Où ? Gymnase Japy - 2, rue Japy

Programme musical

Conférence musicale
Par Gérard Sutton, historien de la musique et de la danse, ancien professeur au conservatoire Charles Munch du 11e arrondissement et au conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés.
Les midis du conservatoire
Assistez au moment du déjeuner à deux représentations données par les élèves du Conservatoire Charles Munch à la Mairie du 11e

Mercredi 5 octobre à 12h30
Piano
Mairie du 11e - Salle des fêtes

Mercredi 7 décembre à 12h30

Mairie du 11e - Salle des mariages

Lully et Molière : Le Bourgeois gentilhomme

Retour sur la relation entre Lully et Molière, aux sources de l’opéra français, pour célébrer le 400e anniversaire de la naissance du célèbre dramaturge. Entré à la Cour de Versailles en 1653, Jean-Baptiste Lully — 1632-1687 — devient rapidement l’un des principaux artisans d’un art au service de la politique royale. Dès 1654, il s’impose dans le domaine du Ballet de Cour avant de débuter, en 1664 avec Le Mariage Forcé, une collaboration avec Molière. Le point d’orgue de cette entente sera la comédie-ballet Le Bourgeois Gentilhomme qui, en 1670, constitua une étape sinon décisive, du moins importante, vers la naissance de l’opéra français.
Quand ? Mercredi 9 novembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages

Mélodies au salon, les amours des poètes !

Mélodie et lieder de Wolfgang Amadeus Mozart, Robert Schumann et Gabriel Fauré
Par David Lefort, ténor, et Simon Zaoui, piano
Gabriel Fauré, figure musicale importante de la fin du 19e siècle en France, a largement contribué à l’essor de la musique française. Son catalogue abonde d’oeuvres pour piano, intimistes, parfois appelées pièces de salon. Depuis près de 20 ans, le ténor David Lefort et le pianiste Simon Zaoui ont donné de nombreux concerts en France et imaginé plusieurs programmes autour de compositeurs emblématiques de la mélodie française, dont Gabriel Fauré (album La Bonne Chanson sorti en 2016 ; album Horizons sorti en 2017). Dans leur collaboration étroite, les deux artistes explorent la relation intangible qui existe entre le texte et la musique.
Quand ? Jeudi 17 novembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

200e anniversaire de la naissance de César Franck

Compositeur wallon naturalisé français en 1837, César Franck n’aura de cesse de lutter contre la volonté de son père d’en faire un pianiste virtuose pour devenir compositeur, organiste et pédagogue. Titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint-Clotilde, professeur d’orgue au Conservatoire de Paris, il constitua autour de lui un groupe – la « bande à Franck » - dont l’une des principales émanations reste, en 1896, l’ouverture officielle de la « Schola Cantorum de Paris ».
Quand ? Mercredi 7 décembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages

Théâtre

L'Humour est enfant de poème (les bons contes font les bons amis)

Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie-Française
Crédit photo : Artistic Théâtre
En partenariat avec l’Artistic Théâtre, avec Geneviève Casile et Catherine Salviat, toutes deux sociétaires honoraires de la Comédie-Française
De Marcel Achard à Oscar Wilde, en passant par Sarah Bernhardt, Winston Churchill, Jean Giono, Chris Marker ou Anton Tchekhov… Florilège de textes, poèmes, extraits de pièces de théâtre, aphorismes, maximes, récits dont le but est de nous divertir. Je dis Nous : Vous et moi ! « J’ai juré de vous émouvoir, d’amitié ou de colère, qu’importe ! » a dit Georges Bernanos… Et nous aussi !
Quand ? Mardi 18 octobre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

Balades historiques et patrimoniales

Crédit photo : Mairie du 11e
L’historien Michel Puzelat, président de l’association d’Histoire et de Mémoire du 11e, vous invite à participer à une promenade historique autour de la Bastille.
Places limitées et inscriptions préalables obligatoires à l’adresse : pnozn11-phygher11@cnevf.se[cabma11-culture11 puis paris.fr après le signe @]
Le lieu de rendez-vous sera transmis par email aux personnes inscrites.

Au cœur du 11e arrondissement

La construction de la Mairie en 1865 et le percement du boulevard Voltaire sont des événements marquants à l'origine du 11e que nous connaissons aujourd’hui. La balade nous conduira à travers Popincourt, Saint-Ambroise, la Roquette, Charonne qui constituent ce coeur historique du 11e.
Quand ? Samedi 22 octobre à 14h30

En suivant le mur des Fermiers généraux, de Nation à Belleville

Crédit photo : Mairie du 11e
De 1789 à 1860, le mur des Fermiers généraux (à l’emplacement des actuels boulevards de Charonne, de Ménilmontant et de Belleville) constitue la limite orientale de Paris. Lieux de passage, lieux de plaisir avec leurs guinguettes, ces quartiers ont été pleinement intégrés à Paris au cours du 19e siècle.
Quand ? Samedi 19 novembre à 14h

Les rendez-vous avec l'Histoire

Cycle de conférences
Crédit photo : Mairie du 11e
La Mairie du 11e et le Comité d'histoire de la Ville de Paris vous invitent à participer à deux conférences sur Jacques-Ignace Hittorff, l’architecte de Paris.
Né à Cologne il y a 230 ans, étudiant à Rome, inspiré par l’architecture de la Grèce antique, Jacques-Ignace Hittorff peut pourtant bien être qualifié d’architecte parisien tant son travail a marqué la capitale : il y a exécuté des commandes officielles et y a exercé comme architecte de la Ville. On lui doit notamment l’église Saint-Vincent-de-Paul (1831-1844), des immeubles de la place de l’Étoile (1838- 1841), la mairie du 5e arrondissement place du Panthéon (1844- 1850), le Cirque d’Hiver (1852), l’Orphelinat Eugène-Napoléon dans le faubourg Saint-Antoine (1856) ou encore la Gare du Nord (1865). Ces conférences proposées au Cirque d’Hiver et à la Mairie du 11e arrondissement s’intéresseront au dessinateur, à l’archéologue et à l’architecte et exploreront les édifices que Paris lui doit.
Jacques-Ignace Hittorff
Crédit photo : Musée du Louvre

La place de l'œuvre dessinée de Hittorff dans les collections parisiennes

Du Louvre au musée d’Orsay.
Par Isabelle Morin-Loutrel, conservatrice générale du patrimoine, DRAC Île-de-France
Quand ? Mercredi 19 octobre à 19h
Où ? Cirque d’Hiver - 110, rue Amelot

Hittorf et " le charme des couleurs "

Des temples grecs aux monuments de Paris.
Par Adeline Grand-Clément, professeure en histoire ancienne, Université Toulouse Jean-Jaurès
Quand ? Mercredi 23 novembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages
Place de la Bastille en 1841
Crédit photo : Feodor Hoffbauer - Musée Carnavalet

De la campagne à la ville : un survol de l'histoire du 11e arrondissement

Par l’association Histoire et mémoire du 11e arrondissement
Cette conférence retracera la formation du 11e arrondissement, des faubourgs à la ville. Longtemps situé hors les murs, et voué aux activités rurales, il devient au 18e siècle le principal faubourg ouvrier et populaire de Paris, à l’avant-garde de luttes sociales et politiques. Aujourd’hui situé au cœur de Paris, il a connu au 20e siècle et au début du 21e siècle de profondes évolutions urbanistiques, sociologiques et économiques
Quand ? Mardi 11 octobre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages

Reprendre la Bastille au 19e siècle

Par Mathilde Larrère, historienne des révolutions et de la citoyenneté, Université Gustave Eiffel
En partenariat avec le Comité d’histoire de la Ville de Paris
Célèbre dans le monde entier, la Bastille a d’abord été une citadelle ponctuant l’enceinte de Charles V. Elle a ensuite servi d’entrepôt d’armes puis de prison avant de devenir le lieu le plus emblématique de la Révolution française, un lieu réinvesti par les révolutions du 19e : 1830, 1848 et 1871.
Quand ? Lundi 24 octobre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages

150 ans de la naissance de Léon Blum

Crédit photo : 150 ans de la naissance de Léon Blum
En partenariat avec la Maison Léon Blum
Nous célébrerons cette année le 150e anniversaire de la naissance de Léon Blum. À cette occasion, la Mairie du 11e, en lien avec la Maison Léon Blum, vous propose de découvrir les différentes facettes de cet homme d’État, amoureux de la culture qui fut conseiller d'État, critique dramatique, avant de devenir leader de la SFIO - le gardien de la vieille maison - et le chef de file du Front populaire.

Léon et Lise Blum : la musique française

Par Gérard Sutton, historien de la musique et de la danse, ancien professeur au conservatoire Charles Munch du 11e arrondissement et au conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés
Léon Blum s’engagea, activement, en politique que tardivement, à l’âge de 47 ans. Avant cela, il menait une vie mondaine, entre le Conseil d’État et ses activités de critique dramatique. Après son mariage en février 1896 avec Lise Bloch, il s’installe rue du Luxembourg, avant de déménager pour un appartement plus vaste, situé 126, boulevard du Montparnasse. Là-bas, son épouse y organise un « salon » dans lequel s’y croise régulièrement Maurice Ravel, Gabriel Fauré, Reynaldo Hahn et Alfred Cortot.
Quand ? Mercredi 5 octobre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes
Crédit photo : 150 ans de la naissance de Léon Blum

Léon Blum, le juriste

Par Fouad Eddazi, maître de conférences en droit public à l’université d’Orléans. Membre du Comité d’histoire parlementaire et politique
À l’exception de son passage au cabinet du ministre Marcel Sembat dans le gouvernement d’Union Sacrée, Léon Blum se rendra, chaque matin, pendant près de 25 ans, au Conseil d’État. Dans cette noble institution, dont une salle au troisième étage porte aujourd’hui son nom, il aura l’honneur, à partir de 1910, d’obtenir un pupitre, c’est-à-dire d’occuper les fonctions de commissaire du gouvernement. S’il quitte le Palais Royal après son élection à la Chambre en 1919, il n’abandonne pas le droit pour autant. En 1921, il embrasse la robe et s’inscrit au barreau de Paris, où il plaide plusieurs années au Civil.
Quand ? Jeudi 13 octobre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

Léon Blum et le Front populaire

Par Pascal Ory, historien, membre de l’Académie française, administrateur de la Maison Léon Blum
À la suite de la victoire du Front populaire, Léon Blum devient, le 4 juin 1936, Président du Conseil. L’espace d’un été, du temps des cerises à celui des vendanges, un vent nouveau, empli d’espérance, souffle sur le pays. L’instauration des congés payés, la réduction du temps de travail, l’augmentation des salaires, l’établissement des conventions collectives, autant d’avancées sociales qui survécurent au Front populaire. En proie à bien des crises et à de nombreuses difficultés, celui-ci prit fin, le 8 avril 1938, avec la démission de Léon Blum.
Quand ? Mercredi 2 novembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

Léon et Jeanne Blum : la musique allemande

Par Gérard Sutton, historien de la musique et de la danse, ancien professeur au conservatoire Charles Munch du 11e arrondissement et au conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés
Arrêté en septembre 1940 et emprisonné par le gouvernement de Vichy, Léon Blum est livré aux Allemands puis déporté à Buchenwald en mars 1943. Détenu en lisière du camp, il y retrouve Georges Mandel et épouse, en troisièmes noces, Jeanne Levylier. Pendant leur détention, tous trois échangent régulièrement leurs impressions à l’écoute des oeuvres de Johannes Brahms, Ludwig Van Beethoven, Anton Bruckner, Christoph Willibald Gluck et même La Walkyrie de Richard Wagner.
Quand ? Mercredi 30 novembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des fêtes

Léon Blum, les années de guerre, sa fin de vie et sa postérité

Par Dominique Missika, éditrice, journaliste et historienne. Membre du comité scientifique de la Maison Léon Blum à Jouy-en-Josas. Auteure de Je vous promets de revenir : 1940-1945, le dernier combat de Léon Blum et de Thérèse, le grand amour caché de Léon Blum.
Par Antoine Malamoud, arrière-petit-fils de Léon Blum, auteur des préfaces des ouvrages « Les lettres »
Après avoir refusé les pleins pouvoirs à Pétain, Léon Blum trouve refuge à Colomiers où il est arrêté en septembre 1940 pour être traduit devant la Cour suprême de justice. Transféré au Fort du Portalet après l’ajournement de son procès, il sera déporté, en mars 1943, à Buchenwald. À son retour de captivité, en mai 1945, Léon Blum quitte peu à peu la vie publique. Il se retire à Jouy-en-Josas où, toujours très actif et sollicité, il meurt le 30 mars 1950, à l’âge de 77 ans. Des obsèques nationales lui seront rendues le 2 avril, place de la Concorde.
Quand ? Mardi 6 décembre à 19h
Où ? Mairie du 11e - Salle des mariages

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations