Ville de Paris

Évènement

Une exposition en hommage aux enfants déportés du 11e arrondissement

Mise à jour le 12/07/2022
Sommaire
Revenir en haut
François Vauglin, Maire du 11e, Rosalie Lamin, première adjointe au Maire chargée de la mémoire et Serge Klarsfled, Président de l'association des Fils et Filles des déportés juifs de France, ont inauguré l'exposition Les enfants déportés du 11e arrondissement dans le cadre des commémorations de la rafle du Vel' d'Hiv' survenue il y a 80 ans. Le vernissage a eu lieu square Francis-Lemarque au 31-33, passage Charles-Dallery.
L'exposition photographique est présentée sur les grilles du square Francis-Lemarque du 6 juillet à l'automne, en partenariat avec l'association Fils et filles des déportés juifs de France. Elle donne à voir certains portraits, retrouvés par Serge Klarsfeld, des 630 enfants du 11e, victimes de cette rafle. Ces portraits sont notamment présentés par quartier : Roquette, Sainte-Marguerite, Saint-Ambroise, Popincourt. Elle est également accessible en ligne en cliquant ici.
Un livret sur les enfants déportés du 11e arrondissement complète l'exposition.

L'édito

Les 4000 enfants déportés de la rafle du Vel' d'Hiv'

La rafle du Vélodrome d’Hiver incarne l’ignominie de la collaboration policière du régime de l’État Français avec l’Allemagne hitlérienne ainsi que celle de la division du travail dans le crime contre l’humanité : sur ordre du gouvernement Pétain-Laval, la police parisienne arrête la population juive et la livre aux SS d’Eichmann qui la déportent vers un abattoir pour êtres humains séparant de force des milliers d’enfants de leurs parents pour qu’ils subissent une mort encore plus atroce.
Il aurait été insuffisant de présenter seulement des photos des enfants de ce 11e arrondissement, qui vous est aujourd’hui si agréable à vivre, mais qui fut tant meurtri qu’il est désormais viscéralement attaché à la mémoire de cette tragédie. Chaque enfant déporté du 11e doit être présent et identifié. Aujourd’hui 80 ans après la rafle, ils sont tous là, dans ce livret avec pour chacun d’entre eux son nom, son prénom, son âge, son adresse et le numéro de son convoi. Ces listes et ces photos sont le résultat du patient travail de mémoire de notre génération de survivants, tous orphelins du fait de la Shoah.
François Vauglin, Maire du 11e arrondissement
Serge Klarsfeld, Président de l'association des Fils et Filles des déportés juifs de France
Exposition du 6 juillet à l'automne
Les enfants déportés du 11e arrondissement
Vernissage de l'exposition
Mercredi 6 juillet à 17h
Square Francis-Lemarque au 31-33, passage Charles-Dallery

Consultez le livret sur les enfants déportés de la rafle du Vel' d'Hiv'

Les précédentes actions de la Mairie du 11e

Exposition sur la façade du gymnase Japy
Après la cérémonie du souvenir qu'elle a organisée au gymnase Japy, le dimanche 25 avril 2021, la Mairie du 11e, avec la Ville de Paris et le Mémorial de la Shoah, ont proposé pour commémorer les 80 ans de la rafle du 14 mai 1941 une exposition. Celle-ci s’est tenue sur la façade du gymnase Japy du 15 mai au 16 juillet 2021 et présentait des dizaines de photographies inédites de cet événement historique majeur. Cette exposition s’inscrit dans le devoir de mémoire que mène l’équipe municipale du 11e, par les plaques qu'elle appose, les cérémonies qu'elle organise et les expositions qu'elle accueille.
Inauguration de l'allée Mireille Knoll
Le 19 octobre 2021, la Ville de Paris et le 11e arrondissement ont inauguré la nouvelle allée Mireille Knoll – sur le terre-plein central du boulevard de Ménilmontant – en l’honneur de cette femme française rescapée de la rafle du Vel’ d’hiv, assassinée à l’âge de 85 ans à son domicile parce que née juive. Le lendemain, l’équipe municipale a également rendu hommage à Roger Fichtenberg, ancien élu du 11e et grande figure de la Résistance juive. Une plaque commémorative a été apposée au 67, avenue de la République, là où il a toujours vécu.
Exposition Une histoire sans paroles
L’exposition Une histoire sans paroles, organisée et présentée pour la première fois par l’association L’enfant et la Shoah, a été inaugurée à la Mairie du 11e lundi 27 janvier 2022 - jour de la libération des camps – par François Vauglin, Maire du 11e, et Rosalie Lamin, 1re adjointe au Maire notamment chargée de la mémoire. À cette occasion, Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz, a reçu la médaille du 11e.
Inauguration de l'allée Hanna Kamieniecki
Lors du Conseil d’arrondissement, le 19 mai dernier, François Vauglin, Maire du 11e, et le conseil ont souhaité honorer la mémoire d’Hanna Kamieniecki en attribuant son nom à l’une des allées du terre-plein central du boulevard de Ménilmontant. Après avoir échappé de justesse à la rafle du Vel’ d’Hiv’ en 1942, dont nous commémorons cette année les 80 ans, Hanna s’engagea dans la résistance auprès d’Henri Krasucki et participa à la libération de Paris. Militante infatigable de la mémoire, elle contribua à la création de de l’AMEJD, l’association pour la mémoire des enfants juifs déportés du 11e dont elle est devenue par la suite la présidente d’honneur. Elle a ainsi évité que la mémoire des 1644 enfants juifs scolarisés dans le 11e arrondissement déportés et exterminés tombent dans l’oubli.
Sensibilisation auprès des élèves
Dans le cadre des commémorations de la rafle du Vel’ d’Hiv’, survenu il y a 80 ans, la Mairie du 11e a invité les écoles à participer à une journée du souvenir le 2 juin à la salle Olympe de Gouges, en collaboration avec l’association pour la mémoire des enfants juifs déportés du 11e (Amejd), le Mémorial de la Shoah et l’Éducation nationale. Cela a permis aux élèves de prendre conscience de l’horreur de la Shoah et du sort tragique des enfants du 11e qui ont été arrêtés, puis internés avant d’être déportés vers les camps de la mort en 1942. Treize écoles et un centre de loisir ont exposé leurs travaux durant cette journée. Suite à cette journée, les professeurs ont transmis des questionnaires aux élèves pour savoir ce qu’ils ont appris, ce qu’ils ont retenu. Voici quelques retours d’élèves : « On se souviendra de vous ! » ; « Bravo a ceux qui ont combattu pour eux, pour nous… » ; « Il faut toujours y croire et aider les autres à se relever » ; « Arrêtons la guerre, faisons la Paix ! » ; « Il faudrait s’entraider au lieu de s’entretuer » ; « Quel que soit la religion ou la couleur, nous devrions tous les aider ».
Depuis, l’exposition a été accueillie dans le hall de la Mairie du 11e jusqu’au 7 juillet.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations