Ouvrir la recherche
Actualité

Découvrez la fresque du TEP Philippe Auguste

Mise à jour le 08/07/2019
Dans le cadre du projet "les œuvres investissent la rue" présenté au Budget Participatif 2014, vous avez choisi une fresque de l'artiste Philippe Baudelocque pour embellir le mur d'escalade du TEP situé au 68, avenue Philippe Auguste. L'artiste l'a achevée en juin 2019.
Dynamiser et embellir l'espace public par des interventions artistiques, tel est le projet "les œuvres d'arts investissent la rue" que vous avez choisi lors du Budget Participatif 2014. A Paris, l'art ne se limite pas aux musées et aux lieux d'expositions. Il est aussi, et depuis toujours, dans la rue, participant ainsi à l'image de la capitale et au cadre de vie de ses habitants. C'est dans ce cadre que différents murs peints ont vu le jour, dans le 10e, le 18e puis le 11e.

La fresque peinte sur le mur d'escalade du TEP Philippe Auguste, réalisé en 2017 tout comme celle du mur jouxtant l'école élémentaire Alexandre Dumas, ont été réalisées en concertation avec les habitants de l'arrondissement grâce à un vote en ligne en mai 2018. Vous avez été plus de 150 à voter pour les œuvres de Philippe Baudelocque que vous préfériez. Les travaux se sont achevés en juin 2019.
Le projet de direction artistique a été confié au curateur du Palais de Tokyo, Hugo Vitrani. Avec Philippe Baudelocque, ils proposent pour le mur du TEP Philippe Auguste, plusieurs variations de formes entrelacées symbolisant l'esprit d'équipe et l'unité dans la diversité.

Le mur voisin du mur d'escalade a été végétalisé fin 2017 dans le cadre du projet "Des jardins sur les murs" voté lors du Budget Participatif 2014. Ce dernier visait à embellir des murs en les végétalisant avec un objectif de biodiversité : créer un microclimat offrant un abri aux oiseaux et petits mammifères.

Venez découvrir cette œuvre à ciel ouvert au TEP du 68, avenue Philippe Auguste !
Qui est l'artiste Philippe Baudelocque ?

Philippe Baudelocque est connu pour ses bestiaires cosmiques, ses univers infinis, et ses étoiles végétales, tracés à la craie sur fond noir. L'artiste puise son inspiration dans les œuvres réalisées sur les parois des grottes préhistoriques autant que dans les recherches scientifiques contemporaines en physique quantique ou en mathématiques. L'artiste est attaché à la monumentalité de la peinture et à l'envie de confronter l'art à l'environnement, souvent avec des œuvres éphémères.

Philippe Baudelocque avait déjà réalisé un mur peint lors de la Nuit Blanche de 2015, "la Panthère cosmique" à l'occasion de l'ouverture de la Médiathèque Françoise Sagan dans le 10e arrondissement.


Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations